Pourquoi parle-t-on d’autisme léger ?

On parle d’autisme léger quand la maladie ne porte pas atteinte au développement psychomoteur. C’est une forme de la maladie ou le niveau d’atteinte est léger, et n’entraine pas forcément un handicap mental. En effet, cet aspect plus modéré du spectre autistique ne comporte pas d’atteinte à l’intelligence, ni de troubles de la communication. Dans cet article, nous allons voir ces caractéristiques qui définissent un autisme léger.

L’autisme léger ne porte pas atteinte à l’intelligence

On parle d’autisme léger quand le sujet peut continuer à se développer quand son environnement lui est favorable. Un autisme léger n’atteint pas l’intelligence, le malade peut ainsi poursuivre son apprentissage et appliquer les connaissances et facultés acquises. Une personne atteinte de cette forme d’autisme est apte à identifier des personnes ou des objets. Elle reconnait une situation et peut résoudre des problèmes qui lui sont familier. La routine et la répétition constitue une repère et aide à se sentir en sécurité.

On appelle autisme léger un trouble autistique sans déficience intellectuelle. Même si les interactions sociales sont altérées, l’autiste peut le compenser avec le développement d’intérêts concernant divers domaines. La personne peut alors développer des talents et des capacités hors du commun  dans un domaine qui lui passionne comme la mathématique, les sciences ou la littérature. La personne atteinte de cette forme de maladie peut porter attention à des détails qui n’intéressent pas les autres.

L’autisme léger ne comporte pas de graves troubles du langage

L’une des caractéristiques de l’autisme léger est qu’il ne comporte pas de troubles du langage. En effet, cette forme d’autisme n’est pas caractérisée par un retard du développement du langage. Les personnes atteintes de la maladie peuvent ainsi compenser les difficultés de communication en formulant à leur manière leur ressenti.

L’isolement peut alors être évité car on peut quand même avoir une simple discussion avec un malade d’autisme léger. Toutefois, la personne ne commencera jamais une conversation, et aura du mal à rester concentré sur le fil. De plus, elle ne garde jamais un contact visuel ou fait tout pour l’éviter. La répétition des répliques, de passages de livre, ou de conversation peut aussi être observée chez le malade.

Ainsi, l’autisme léger peut être asymptomatique jusqu’à l’atteinte de l’âge de 3 ans et est difficile à détecter. Mais une fois diagnostiqué, il est alors important de construire un environnement adapté aux besoins spécifiques de ces malades. L’association Ordre de Malte œuvre plusieurs dispositifs pour accompagner les personnes atteinte de cette forme de maladie ainsi que leur famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.