• Le métier d’infirmier humanitaire

    Les infirmiers ont pour rôle de soigner, d’accompagner, de soutenir les patients, ainsi que de participer à divers programmes de prévention. De plus, les profils de soignant sont très recherchés dans le secteur humanitaire. En tant qu’infirmier, vous êtes sollicité pour apporter votre aide dans différents pays dans le cadre de missions humanitaires.
    Mais, où effectuer une mission humanitaire en tant qu’infirmier ? Si vous souhaitez rejoindre une association humanitaire, et voyager pour aider les populations vulnérables dans le monde entier, cet article s’adresse à vous.

    Les zones d’intervention pour la mission humanitaire de l’infirmier

    Dans le cadre d’une mission humanitaire infirmier, Médecins du Monde peut améliorer la qualité des soins dans les pays en voie de développement ou en situation de précarité. De plus, l’association humanitaire intervient dans tous les continents comme :

    • En Afrique, où plusieurs pays sont en situation d’urgence humanitaire comme le Burkina Faso ou la République centrafricaine, ou encore, le Nigeria…
    • En Asie, et notamment au Pakistan et au Bangladesh, où les crises et les inégalités font rage.
    • Au Moyen-Orient, où la Palestine, l’Irak, la Syrie, et le Yémen ont fortement besoin d’une action humanitaire.
    • En Amérique, et plus particulièrement en Amérique latine et dans les régions des Caraïbes ayant besoin d’un encadrement et de campagnes préventives en termes de santé.
    • En Europe, dans les bidonvilles et les CASO, par exemple.

    Les responsabilités rattachées aux missions internationales des infirmiers

    Lorsque vous serez engagé dans une mission humanitaire infirmière, vous serez amené à travailler auprès des gens vulnérables. En effet, dans le cadre de différentes actions humanitaires, vous œuvrez dans des zones dévastées par des catastrophes naturelles, des crises sociales, des violences, ou encore, par des conflits armés.
    Donc, dans le cadre de l’humanitaire, les infirmiers et infirmières peuvent intervenir :

    • Dans les soins d’urgence : vous êtes amené à faire des injections, des nettoyages de plaies, des pansements, et même dans certains cas, de la chirurgie ambulatoire.
    • Dans les soins de suite pour les traitements des pathologies chroniques.
    • En tant qu’aide-soignant dans l’humanitaire, vous assurez les soins de santé primaire ou mentaux, les soins d’hygiène, les soins palliatifs, les vaccinations, ou encore, la gestion des médicaments et du matériel médical;
    • Comme infirmier ou infirmière anesthésiste, où vous serez amené à préparer un patient avant son opération. Ainsi, dans ce cadre, il est nécessaire de travailler en étroite collaboration avec le praticien;
    • Si besoin, dans un bloc opératoire comme infirmier de bloc opératoire ou infirmière de bloc opératoire pour aider le chirurgien en mission humanitaire ;
    • Dans diverses activités de formation, d’éducation à la santé, d’encadrement, de campagnes et de réadaptation.

    Pour assurer les tâches qui vous sont attribuées lors d’une mission humanitaire infirmier, vous devez être titulaire d’un diplôme d’état d’infirmier ou d’une équivalence justifiant votre formation d’infirmier. Une expérience professionnelle dans un milieu hospitalier au sein d’un établissement de santé peut également être requise.
    Effectuer une mission en tant qu’infirmier auprès d’associations humanitaires telles que Médecin du Monde permet ainsi d’acquérir des expériences diversifiées et enrichissantes.

  • Comment aider les personnes isolées ?

    Comment aider les personnes isolées ?

    Même si nous sommes de plus en plus nombreux et que la communication est plus facile, le monde moderne semble toujours favoriser l’isolement des individus. Mais si la solitude est un choix de vie pour certaines personnes, elle est vécue à contrecœur par d’autres. Heureusement, il existe aussi de nombreuses manières de venir en aide à ces individus.

    Personne isolée : comment la définir ?

    Ici, on prend en compte la personne isolée qui a besoin d’aide sociale. Pour déterminer ce cas, on se base sur quelques critères.

    L’isolation de fait

    Il s’agit du fait pour une personne de vivre seule. Il peut s’agir d’un individu qui occupe seul une habitation, ou qui vit isolé dans la rue.

    L’isolation économique

    Une personne peut être isolée, tout en vivant en compagnie d’une autre. En l’occurrence, elle ne partage pas les dépenses réalisées dans le cadre d’une habitation commune. Autrement dit, il n’y a pas mise en commun des dépenses du foyer.

    Pour définir une personne isolée dans son acception sociale (ayant besoin d’aide), les travailleurs sociaux analysent la situation selon ces deux aspects. Ils font des calculs pour déterminer un seuil de vulnérabilité financière. Il s’agit d’une véritable enquête aboutissant à une appréciation de la situation concrète des personnes évaluées.

    De quelle manière aider les personnes isolées ?

    Une fois que la personne isolée est identifiée, on dispose d’un bon nombre de solutions. On peut avant tout agir soi-même et se rapprocher de l’individu isolé qu’on identifie. L’approche doit se faire de sorte que la personne aidée se sente en confiance et en sécurité. Il s’agit aussi de s’assurer que ce qu’on lui offre est bien ce dont il a besoin, à la fois pour survivre et pour se réinsérer dans la société. Mais pour s’assurer de faire sortir la personne aidée de sa solitude, la meilleure manière d’y arriver est de confier le cas à une entité spécialisée, à savoir les associations et établissements publics œuvrant dans le social : Croix Rouge, Ordre de Malte, etc.

    L’idée est avant tout de comprendre la personne isolée, les raisons de sa solitude et les différents blocages, en vue de chercher la solution pour parvenir à briser cette situation d’isolement. Le fait de lui apporter de l’aide matérielle est accessoire. Sortir la personne aidée de sa solitude consiste en une bonne écoute et de l’encouragement, puis en un soutien concret pour l’aider à se sentir mieux et à aller de l’avant.