victime d’attouchement dans l’enfance

Quel recours en cas d’attouchements pendant l’enfance ?

Se faire abuser sexuellement est une expérience traumatisante et troublante. Dans l’enfance l’attouchement est un facteur d’affections physique et des troubles psychologiques. Alors, quels sont les recours lorsqu’on a été victime d’attouchement dans l’enfance ? Ci-après quelques conseils concernant les recours que l’on peut utiliser.

Reconnaitre un attouchement

Généralement, on qualifie d’attouchement à caractère sexuel lorsqu’une personne force ou incite un enfant à subir ou toucher de façon sexuelle, à avoir des relations sexuelles. La violence sexuelle dans l’enfance est qualifiée de crime puni par la loi. L’attouchement est constitué lorsqu’un enfant a été agressé ou touché au vagin, au pénis, aux seins, à la bouche ou à l’anus. Il faut aussi pouvoir situer les circonstances dans le temps, si cela fait suite à des jeux ou un viol par surprise. Un attouchement peut être constaté par un examen médical ou un constat de la police. Il existe des structures spécialisées, ayant des numéros verts, qui peuvent écouter et fournir de l’aide dans les démarches à suivre. Vous pouvez directement les contacter pour en savoir plus.

Recours juridique

Lorsqu’on a été victime d’attouchement dans l’enfance, on peut avoir recours à des actions juridiques. Il est à rappeler que le signalement de violence sexuelle dans l’enfance est une obligation. Comme c’est un crime, il est possible de porter plainte à la police. Cela peut se faire en tout temps, car il n’y a pas de délais maximum de dépôts de plainte. À la suite de l’enquête policière, c’est le procureur qui décide d’entamer ou non les poursuites criminelles et pénales.

La victime peut aussi entamer une poursuite au civil en dommages-intérêts même si les évènements se sont produits bien avant. Ce genre de poursuite permet d’obtenir une compensation financière suite aux dommages qu’elle a subis. Il est à noter que la loi prévoit des mesures facilitatrices pour aider les victimes d’attouchement dans les démarches judiciaires.

Dans le cas d’attouchement sur un enfant, si le juge constate des négligences graves, l’enfant est mis sous la protection de fondations spécialisées.

Recours à des thérapies

Une victime d’attouchement dans l’enfance peut faire face à des conséquences psychologiques chroniques. On peut ainsi avoir recours à des thérapies pour mieux gérer les troubles psychologiques et augmenter la confiance en soi. Une thérapie peut se faire individuellement ou en groupe. Elle consiste à faire face au problème et de refouler les sentiments négatifs engendrés par l’attouchement. On peut trouver plusieurs formes de thérapie suivant le degré d’atteinte de la victime. Les assistants sociaux peuvent aussi aider à la réinsertion dans la vie en société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.